no 7 | 2019 : Algorithmes

Argument 

Assistants virtuels, objets connectés, intelligence artificielle, données massives, apprentissage machine ou apprentissage profond ; nul jour sans que les journaux ne rapportent une nouvelle spectaculaire sur les technologies algorithmiques dites « intelligentes ». Aucune activité humaine ou presque ne semble échapper à la mainmise algorithmique et à la volonté de contrôle sans limite qu’elle traduit. Ce constat sur l’emprise des technologies algorithmiques sur nos vies n’est pas nouveau, mais nous avons souhaité le transmuer en enquête en consacrant un numéro du Cygne noir à l’exploration des liens entre sémiotique et procédés algorithmiques. Relevant tantôt de la sémiotique théorique, tantôt de la sémiotique appliquée, les textes ici rassemblés travaillent à leur façon ces rapports. Ce dossier témoigne de la manière dont la sémiotique continue d’étonner par sa capacité de renouvellement conceptuel, par sa force de saisie d’objets toujours nouveaux et par sa disposition épistémologique à se « suturer » à de nombreux cadres théoriques. Il réaffirme en dernier lieu à quel point la sémiotique peut tenir un rôle éminemment critique et démystifiant, à contre-pied de la technolâtrie dominant l’espace social, dans un contexte marqué par une numérisation toujours plus croissante des activités humaines et sociales.

Contenu

Ont également pris part à ce numéro 

Comité de publication

Emmanuelle Caccamo
Fabien Richert
 

Directeur de publication

Simon Levesque
 

Comité scientifique

Éric Arrivé (Université Lyon 2)
Baptiste Bohet (Université Sorbonne nouvelle Paris 3)
Sébastien Broca (Université Paris 8)
Dario Compagno (Université de Lorraine)
Olga Galatanu (Université de Nantes)
Gustavo Gomez-Mejia (Université de Tours)
Julien Longhi (Université de Cergy-Pontoise)
Katharina Niemeyer (Université du Québec à Montréal)