no 1 | 2013 : Cygne Noir

Argument 

Selon les recherches de Nassim Taleb sur les limites de la connaissance et le poids de l’imprévisibilité dans nos schémas épistémiques, un « Cygne Noir » est une figure métaphorique renvoyant à un événement imprévisible qui surgit et vient ébranler nos cadres normatifs. C’est une aberration qui fait rupture dans la cohérence de nos modèles encyclopédiques et qui force la reconsidération à la fois de nos connaissances établies et des modes d’acquisition et de validation de ces connaissances, voire de paradigmes entiers – soudainement reconnus comme erronés. La nécessité de rendre cohérente cette donnée aberrante produit des explications qui retracent des effets de prévisibilité rétrospectifs. Symétriquement, un événement hautement prévisible qui ne survient pas peut également être appelé un Cygne Noir. Le Cygne Noir symbolise et traduit ainsi la stupeur d’une conscience prenant acte des limites de l’induction et de la probabilité.  

Contenu

Ont également pris part à ce numéro 

Comité de publication

Emmanuelle Caccamo
Simon Levesque
Matteo W. Scardovelli

 

Comité de lecture
ayant procédé aux évaluations à l'aveugle


Denis Bilodeau
Leatitia Biscara
Marie-Julie Catoir-Brisson
Eleonora Diamanti
Vincent Filion
Valentina Fusari
Gabriel Gaudette
Francis Gauvin
Mariza Gonzalez
Emilie Granjon
Jessica Hamel
Simon Labrecque
Bruno Laprade
Vincent Lavoie
Julien Lefort-Favreau
René Lemieux
Jean-François Marquis
Leandro de Oliveira Neris
Laurance Ouellet-Tremblay
Nycole Paquin
Daniel Proulx
Catherine Saouter
Christophe Schinckus
Yan St-Onge

 

Équipe de révision
correctrices et correcteurs


Dominic Auger
Laurence Caron 
Véronique Desjardins
Teva Flaman
Julien Fortin
Charles-Olivier Simard
Laurence Sylvain