Stefania CALIANDRO

Stefania Caliandro est professeure de philosophie des arts et esthétique et coordinatrice de recherche à l’École supérieure d’art des Pyrénées Pau‑Tarbes (Sud‑Ouest de la France).

Docteure au Centre d’histoire et de théorie des arts de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris, Stefania Caliandro développe ses recherches en théorie des arts, esthétique et sémiotique.

Elle a obtenu une maîtrise en disciplines des arts, musique et spectacle, cursus arts visuels, à l’université de Bologne en Italie en 1994 et un diplôme d’études approfondies (DEA) à l’EHESS de Paris en 1995.

Après une période de recherches doctorales au sein des universités québécoises Laval à Québec et Université du Québec à Montréal (1997‑98), elle soutient une thèse de doctorat en sciences du langage : arts et littératures, sous la direction d’Hubert Damisch, à l’EHESS en 1999.

Elle a mené ses recherches postdoctorales dans le Centre de sémiotique à l’Université d’Aarhus au Danemark en septembre 1999, dans l’Institut supérieur de philosophie à l’Université de Louvain (KUL) en Belgique de 2002 à 2003, ainsi qu’au Département d’histoire de l’art à l’Université de Fribourg en Suisse.

Elle a enseigné dans différentes universités, en France (Université Marc Bloch de Strasbourg) et à l’étranger, en tenant un cours intensif à l’Université Autonome Métropolitaine à Azcapotzalco au Mexique et, comme professeure invitée à l’Université de l’État de Rio de Janeiro au Brésil. Elle a dirigé des séminaires de recherche à l’Université Paris 8 à l’Institut universitaire de France ; elle a participé à des projets dans des groupes de recherche, à l’organisation de rencontres internationales et à la préparation d’expositions d’art contemporain dans le SMAK (Musée d’art actuel de la ville de Gand) en Belgique et à Rome.

Ses travaux ont été présentés dans plusieurs séminaires et congrès internationaux et ont fait l’objet de diverses publications, dont l’essai Images d’images. Le métavisuel dans l’art visuel publié en 2008 aux éditions L’Harmattan.

Article·s publié·s dans le Cygne noir