Materiality and Subject in Marxism, (Post-)Structuralism, and Material Semiotics de Johannes Beetz, par Alban Loosli

Recension

Johannes Beetz, Materiality and Subject in Marxism, (Post-)Structuralism, and Material Semiotics, Londres, Palgrave Macmillan, 2016, 140 p.

Affilié au Centre for Applied Linguistics (CAL) de l’Université de Warwick (Angleterre), Johannes Beetz est spécialiste des études discursives. Son livre, intitulé Materiality and Subject in Marxism, (Post-)Structuralism, and Material Semiotics, paru en 2016 aux éditions Palgrave Macmillan, porte bien son nom. En effet, afin de souligner les continuités et les discontinuités épistémologiques relatives aux approches étudiées, cet ouvrage tente de réaliser une généalogie non exhaustive des concepts de matérialité et de subjectivité.

LIRE LA SUITE